Propositions pour organiser l’enseignement des sports de combat au collège.

  Niveau d’enseignement

 Temps de pratique effectué par les élèves

Les caractéristiques de l’enseignement données par les instructions officielles

 Compétences propres au combat.

Objectifs d’apprentissage

 Situations pédagogiques

 Situation de référence

Indicateurs de niveau.

Sixième

ou

1er cycle

Aucun

Approche globale :

Privilégier les points communs entre les différentes formes de lutte.

Confrontation / Coopération

Règlement sportif adapté.

Contrôler et immobiliser au sol.

Accepter la confrontation.

Projeter en contrôlant la chute.

Jeu d’opposition et de contrôle.

Combat au sol.

Mise en place des conditions du combat mi-genou

(arbitrage et règles de sécurité).

Combat

 à mi-genou

Projections / chutes debout

Sumo

La défense domine

Opposition anarchique et explosive.

Opposition qui fait peur, évitement.

Cinquième / Quatrième

ou

2ème cycle

Au moins

 10 heures

Approche spécifique :

Enrichir les possibilités techniques et tactiques

Le combat debout prend une place croissante.

Attaquer de façon variée

Enchaîner les attaques selon les réactions de l’adversaire.

Se donner un projet tactique.

Expression de la volonté de vaincre dans le respect de l’éthique d’affrontement et le contrôle de ses actions et émotions.

Combat

à mi-genou

Combat dans les couloirs

Randori

L’offensive domine

Attaques

surtout effectuées de face,

semblables,

 peu fréquentes,

non enchaînées

Troisième

ou

3ème cycle

Au moins

20 heures

Approche approfondie

Les compétences sont consolidées, complétées

Complexification

Opposition debout

avec liaison au sol

Approche spécifique de l’APS support

(judo ou lutte)

Construire un système d’attaques personnalisé.

Elargissement du contexte d’actions

Kakari-gaeko

Randori

Le comportement des élèves est majoritairement typique de « l’étape technique ».

Ils savent attaquer de façon variée et enchaîner.