LE SOLEIL ET LA PEAU


 P. HOUDAYER, Professeur EPS Lycée POTHIER

Document réalisé  à l’intention des élèves de terminales . (Juin 2000.)


QU’EST-QUE LE SOLEIL ?

C’est une étoile  dont le rayon est 109 fois supérieure à celui de la terre ( 695000 km ) et dont la masse est 333000 fois supérieure à celle de la terre .

C ‘est une masse gazeuse  située a 150 millions de kilomètres de la terre et dont la lumière met  8mn et 18s à nous parvenir . Cette lumière se déplace à  300000km/sec

Sa chaleur phénoménale de 6000° sur sa couche  extérieure  peut atteindre 16 à 20 millions  de degrés dans ses couches internes, ce qui explique que cette chaleur nous provenant d’une distance de 150 millions de kilomètres peut nous brûler la peau.

Chaque secondes 4 millions de tonnes de matière sont converties en énergie sous forme de rayonnements électromagnétiques

En fait: c’est un gigantesque réacteur thermonucléaire qui nous fournit notre énergie.

 Cette énergie est heureusement absorbée en partie par l’atmosphère terrestre qui le filtre.

Cette  énergie contribue a réchauffer la surface terrestre qui en réfléchit elle-même une partie..

Les rayons ultraviolets quant à eux sont absorbes en partie par la couche d’ozone  à 25 km du sol

LA LUMIERE DU SOLEIL

Les rayonnements solaires arrivant sur la terre ont des longueurs d’onde qui vont de 270 nanomêtres a 5000 nanomêtres et comportent :

LES RAYONS ULTRAVIOLETS DONT LES LONGUEURS D’ONDE SONT LES PLUS COURTES SONT LES PLUS     ENERGETIQUES DONC LES PLUS NUISIBLES. ILS SONT DIVISES EN ( UVC-UVB -UVA.)


Les UVC( 200 à 290NM )  sont très dangereux. Heureusement : ils sont arrêtés par la couche d’ozone et n’atteignent pas la terre.


Les UVB( 290 à 320nm )  constituent 1%du rayonnement arrivant sur la terre mais sont arrêtés en parties par la couche d’ozone néanmoins ils sont responsable des cancers de la peau .Potentialisés par les infrarouges ils sont également responsables de la plupart des effets aigus survenant à la surface de la peau après une exposition prolongée ou à une heure inappropriée ou sans protection.

Les UVA( 320 à 400nm  ) ont un rôle de cancérisation en interaction avec les UVB. Ils atteignent le derme  et accélèrent le vieillissement de la peau en touchant les vaisseaux sanguins et les cellules qui fabriquent le collagène et l’ élastine. Ils altèrent le cristallin et accélèrent l’apparition de la cataracte lors des expositions solaires prolongées  L’opposition entre les bons UVA et  les méchants UVB ne repose sur rien de scientifique.

LA RICHESSE DU SOLEIL EN ULTRAVIOLETS

 ELLE VARIE SELON :

LA PEAU ET SES CELLULES BRONZANTES

1- ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE LA PEAU

La peau est une enveloppe élastique qui protège l’organisme. Elle participe à la régulation de la ,température et agit ,comme un organe auxiliaire de  la respiration et de l’excrétion. Elle constitue une réserve importante de graisse et produit de la vitamine D.

C’est de plus un véritable organe sensoriel qui peut renseigner directement par contact direct avec une surface (sensation de chaud, de froid,  de rugueux de lisse,  de coupant ) ; mais aussi indirect par la vue ( chaire de poule : lutte contre le froid ) (apparition de la sueur pour la : lutte contre le chaud ) ( maintient du pli cutané au pincement pour la lutte contre la soif. )

La peau est constituée de trois éléments superposés qui sont en perpétuel  remaniement et renouvellement:

L’épiderme - le derme - et  l’hypoderme.

A-           L’épiderme

4/10 de mm d’épaisseur  au niveau des paupières va jusqu'à 1,5 mm d’épaisseur sur la paume et la plante des pieds


Son rôle fondamental est de produire la couche de cellules cornées ( kératine qui protège contre les agressions du monde extérieur )

Cette couche cornée est lubrifiée par la sueur et le sébum.

L’épiderme est séparé du derme par la membrane basale qui joue un rôle de filtre et de barrière. Les cellules de l’épiderme dérivent toutes de la cellule basale. De la surface vers la profondeur : on trouve successivement .

1-Les cellules mortes qui se détachent et contiennent les kéranocytes soit 80% des cellules

2-Les cellules de Langerhans 5% des cellules qui jouent un rôle primordial dans l’immunité et dont les ultraviolets altèrent l’action

3-Les mélanocytes, 13% des cellules,  qui produisent la substance photo protectrice (mélanine). Il y a environ  2000 à 3000 mélanocytes par millimètre carré de peau et ce nombre est le même chez les sujets de race blanche et de race noire
B-    Le derme

dont l’épaisseur varie de 3/10de mm à 3mm est la partie solide de la peau . Elle repose sur l’hypoderme. Elle est traversée par de vaisseaux sanguins et des nerfs. A partir du moment où vous avez une petite hémorragie à la suite d’une coupure ou d’une plaie: c’est que le derme est atteint.

C-           L’hypoderme

C’est la couche de graisse de réserve située sous la partie inférieure du derme auquel il est rattaché par les fibres collagènes et élastiques

2- LES PHOTOTYPES

Chaque  individu a une photosensibilité propre aux rayonnements solaires et aux rayonnements ultraviolets.

C’est en connaissant son phototype que l’on peut choisir une protection solaire efficace


 La classification de FITZPATRICK et PATHAK tient compte de sa capacité à bronzer et à brûler au soleil:


On distingue 7 phototypes 


Nous disposons tous d’un capital soleil que nous consommons au fur  et à mesure de notre vie

3- LES MOYENS NATURELS DE PROTECTION CONRE LES RAYONS DU SOLEIL

A La  barrière cornée ( elle exerce un effet photo protecteur par plusieurs mécanismes )

- Le sébum, la sueur  les acides aminés de la sueur  absorbent une certaine quantité de rayons ultraviolets

- La couche cornée avec ses filaments de kératine parallèles à la surface entraîne une diffraction de la lumière( découpage en bandes

- Les couches superficielles de l’épiderme augmentent d’épaisseur.

B -La barrière mélanique

Elle exerce une photo protection de base d’autant plus efficace que l’individu est plus coloré

- Il faut une vingtaine de jours pour parvenir à un bronzage maximal

Mais les individus de race noire ou les bruns possèdent beaucoup plus de mélanine noire et bronzent couleur chocolat

Les individus roux synthétisent plus de mélanine rouge et bronzent couleur cuivrée.

Les albinos quant à eux  ne synthétisent aucune mélanine,  ne bronzent pas,  brûlent sous le soleil et doivent faire l’objet d’une protection particulière et totale .

Notons également que notre capital soleil est très variable selon la couleur de notre peau .

Cent cinquante mille heures chez les noirs , les bruns , les chocolats

Cinquante mille heures chez les blancs à peau très claire.

D’autre part,  plus nous vieillissons, plus le nombre de mélanocytes, c’est à dire de cellules bronzantes diminue

Ce nombre chute de 10% tous les 10ans ce qui explique qu’au même endroit 10ans plus tard, on prend un magnifique coup de soleil  alors qu’on avait parfaitement bronzé,  10ans auparavant

Si les africains  n’avaient pas la peau noire , ils ne pourraient pas survivre dans leurs pays ensoleillés. Leur mélanine,  en absorbant

les rayons solaires,  les protègent d’une mort certaine par brûlure; remarquons aussi que les populations Sahariennes ou même Méditerranéennes  (Corse ou Italie du Sud se protègent efficacement avec de s vêtements de couleur appropriée souvent noirs.

C - Les autres moyens naturels de protection

- Les pigments naturels présents dans l’hypoderme et

 Les mécanismes enzymatiques qui réparent les dégâts provoqués au matériel génétique ( réparation de l’ADN )

4-LE BRONZAGE

Le bronzage est le résultat d’une plus grande production de ,mélanine, déclenchée par les UVB et les UVA courts,

 et d’un épaississement de la couche cornée. Sous l’effet du rayonnement solaire la mélanine monte à la surface de l’épiderme donnant à la peau  cette couleur bronzée brune ou cuivre selon le type de mélanine noire ou rouge que vous possédez au regard de votre phototype.

Le bronzage absorbe de manière efficace les UVB et prévient .le coup de soleil Par contre, il constitue  un filtre médiocre contre les UVA et nul contre les rayons visibles  Le bronzage ne diminue pas le risque de vieillissement prématuré de la peau par excès d’exposition ni celui d’apparition des cancers cutanés.

La perte du bronzage est différente selon les individus. Les  bruns même privés de soleil  continuent à produire de la mélanine  alors que les autres voient leur pigment ( coloration) disparaître progressivement en deux ou trois semaines .D’autre part celui qui bronze progressivement , débronze également progressivement.

En d’autres termes , il vaut mieux s’exposer deux heures par jour pendant trois semaines que six heures par jour pendant une semaine

LES EFFETS BENEFIQUES DU SOLEIL SUR LA PEAU

1- SOLEIL ET LA VITAMINE D

Le soleil permet la photosynthèse de la vitamine D indispensable - à l’enfant - aux femmes enceinte et aux personnes âgées.

L’exposition de 10 cm2 de peau pendant 10minutes tous les deux jours suffit pour produire la quantité de vitamine D nécessaire à l’organisme

2- LE SOLEIL ET L ’ ECZEMA

Les sujets souffrant d ’ eczéma bénéficient d’une amélioration à  condition que le bain de mer soit suivi  d’un rinçage soigneux à l’eau douce en sortant de la plage car l’eau de mer et le sable sont irritants

3- LE SOLEIL ET LE PSORIASIS   

( Affection de la peau se traduisant par l’apparition de plaques rouges et d’écailles )

Cette maladie  est grandement améliorée par le séjour au soleil exerçant une action bactéricide et nettoyante ),. la peau se  renouvelle en sept jours au lieu de trente

4- LE SOLEIL ET LE PSYCHISME

Le soleil favorise la bonne humeur et améliore l’état des dépressifs

LES EFFETS NUISIBLES IMMEDIATS DU SOLEIL

1- LE COUP DE SOLEIL ET SES SYMPTOMES

Vingt minutes d’exposition au soleil suffisent pour obtenir une brûlure du 1er degré avec un érythème rouge ( rougeur qui cède à la pression) qui apparaît de six à vingt quatre heures  après l’exposition suivie d’une desquamation :  la peau pèle

Quand la peau vire au rouge vif deux à douze heures après l’exposition , qu’elle devient chaude et sensible

au point de ne pas supporter le poids d’un drap , il s’agit d’un coup de soleil du deuxième degré »

Quand la peau prend une couleur rouge violacée deux à six heures après l’exposition solaire , il s’agit d’un coup de soleil, du troisième degré. Gonflée, douloureuse prompt à peler ,la peau retrouve un aspect normal  après quatre à cinq jours à l’ombre avec des crèmes apaisantes. Ce type de coup de soleil endommage les cellules  de base de l’épiderme.; la peau risque de ne plus bronzer uniformément  et de se moucheter de mini -cicatrices grisâtres

Attention: La précocité de l’exposition au soleil et le renouvellement de ces coups de soleil semble jouer un rôle important dans l’apparition des tumeurs de la peau. De coups de soleil en coups de soleil: vous offrirez un terrain de plus en plus favorable à leur apparition .

LES EFFETS NUISIBLES A LONG TERME DU SOLEIL

A long terme l’action du soleil sur la peau est cumulative; L’accumulation répétée des dommages provoqués

par le soleil est responsable à la fois des symptômes de vieillissement cutané et des cancers de la peau.

1- L’ACTION DES RAYONS SOLAIRES SUR LA PEAU

Des Ultraviolets aux Infrarouges invisibles en passant par la Lumière visible tous atteignent et pénètrent la peau plus ou moins profondément.

Plus de 90% des UVB sont arrêtés par l ’ épiderme  dont 70% par la couche extérieure ;

L’épiderme fait obstacle aux UVA mais 20% d’entre eux arrivent au derme.

Ce petit pourcentage suffit par provoquer d’importants effets biologiques

Les UVB agissent sur les différents constituants cellulaires et frappent les capillaires sanguins et, les fibroblastes..

Ils brisent les chaînes d’ADN. des cellules de la peau Ces phénomènes bloquent la traduction des informations génétiques cellulaires et empêchent la réparation de ces dommages

Il génèrent des défauts métaboliques (vieillissement) provoquent la mort cellulaire ou l’acquisition désordonnée de propriétés de multiplication ( cancers ).

La lumière visible et les Infrarouges traversent toute la peau jusqu'à l’hypoderme

2- LE VIEILLISSEMENT DE LA PEAU

Le vieillissement se caractérise par l’apparition de lésions qui n’existaient pas auparavant .parmi celles - ci :

3- LES CANCERS DE LA PEAU( 20% des cancers )

L’exposition au soleil semble être la cause principale des cancers de la peau Chez ceux qui ne bronzent jamais

et brûlent toujours , les risques de cancers sont multipliés par deux.

Chez les individus aux cheveux clairs le risque est multiplié par trois

Enfin votre risque augmente si vous avez eu des coups de soleil avant l ’ âge de 15 ans

Les particules lumineuses pénètrent au cœur des cellules de l’épiderme et induisent des lésions de l’ADN.

Elles provoquent en outre une baisse de l’immunité par diminution de l’activité des cellules de Langerhans

chargées de défendre l’organisme contre les agressions extérieures

LA PROTECTION CONTRE LE SOLEIL

1-LA PROTECTION VESTIMENTAIRE

Le port d’un vêtement clair qui réfléchit assure la protection contre les infrarouges

Le port d’un vêtement foncé assure la protection contre les UV et contre les rayons visibles

Le port d’un vêtement sec protège mieux contre les UV

Les vêtements au tissage serré comme le coton assurent  une meilleure protection ainsi que les polyesters brillants

2- LA PROTECTION  A L’AIDE DE CREME SOLAIRE ( filtres ou écrans )

A -les filtres protecteurs assurent une protection partielle contre les ultraviolets. Parmi eux, on trouve:

1- Des filtres à spectre d’absorption étroit sélectifs des UVB

2- Des filtres à spectre d’absorption large sélectifs des UVA

3- Des filtres récents ( d’absorption étroite et large ) sélectifs des UVA et des UVB

Se méfier de filtres contenant de l ’oxybenzone responsable de 50% des allergies solaires

B- Des filtres minéraux qui contiennent des substances écran qui réfléchissent la lumière comme des miroirs microscopiques et assurent une protection physique par réflexion et diffusion des rayonnements UVA et UVB.

Ils ne provoquent pas d’allergie 

C- Le marquage IC ou CP indique le coefficient de protection.

Celui-ci est le rapport existant entre les temps d’exposition  nécessaires pour prendre un coup de soleil avec et sans produit

               Exemple  :Une personne prend un coup de soleil en 15 minutes sans protection Si elle se couvre d’une crème de protection indice 10 cela signifie qu’il lui faudra 15 ´ 10 = 150 minutes  soit 2h 30 pour obtenir le même coup de soleil

D’autre part les écrans totaux n’existent pas et seules les crème d’indices > 20 peuvent vous assurer d’une protection supérieure.

Deux applications de produit à 10h  et à 16h avec un retrait à l’ombre sans réverbération entre midi et 16h

réduiront de 5 à 10 fois vos chances de contracter un cancer cutané dans les trente années qui suivront

Les indices de protection marqués sur l’emballage doivent être divisés par 2 pour avoir une signification car la transpiration dilue le produit

 Exemple :indice de protection 14 marqué sur l’emballage =  indice 7 réelle.

Que votre produit soit WATERPROOF ou non, vous devez renouveler l’application de crème

- Au bout d’ une 1/2heure pour les indices inférieures à 20

- Au bout de 2 heures pour les indices supérieures à 20

Pour obtenir une bonne protection: il faudrait étaler 2mg par cm2 soit 5 à 6 cuillères pou r le corps entier

. Votre flacon de 125ml serait alors épuisé au bout de 4 applications


Plus votre phototype est bas , plus l’indice de protection doit être élevé

Phototype 1 ( roux et blonds pales ) indice > 20 pendant toutes les vacances

Phototypes 2et3 (blonds aux yeux clairs et châtains aux yeux clairs

 indice = 20 en début de vacances t =10 en fin de vacances.

Phototype 4 ( vrais bruns aux yeux foncés ) indice = 10 en début de vacances

S’EXPOSER ET AVEC QUELLES PRECAUTIONS

Règle 1

Plus votre phototype est clair , plus le temps d’exposition du 1er jour doit être réduit

15 minutes le 1er jour

20minutes le 2eme jour

25 minutes le 3eme et ainsi de suite

Règle 2

Evitez la tranche horaire de 9h à 15 h disent les dermatologues !

Semaine 1 éviter la tranche  9h à 15h

Semaine 2 éviter la tranche 10h à 14h

Semaine 3 éviter la tranche 11h à 13h

Règle 3

Se sécher à la serviette après chaque bain  après une douche à l’eau non salée .car la peau mouillée laisse passer 38% des rayons

Règle 4

Sélectionner très soigneusement vos endroits de bronzage ( Eviter les couleurs blanches qui réfléchissent 85% des rayons (Terrasses blanches - Ponts de bateaux blanc ou sous des voiles blanches  )

Sable blanc 

Champs de neige ou glaciers

Draps de bain blancs ou clairs

Règle5

Méfiez-vous des bains de soleil sous un ciel couvert; ceux-ci atténuent la chaleur cuisante ... mais laissent passer les ultraviolets.

Règle 6

Méfiez - vous du vent qui fait baisser la température de l’épiderme et donne une sensation de fraîcheur sans rien changer à la nocivité des rayons

MESURES SPECIFIQUES AVEC LES JEUNES ENFANTS

Un enfant reçoit au soleil  annuellement trois fois la dose de l’adulte . et reçoit en bas âge et par ses activités à l’extérieur,  la moitié de la dose totale de rayonnement qu’il recevra  tout au long de sa vie

Si la peau de l’enfant est identique à celle de l’adulte par contre  ses fonctions de protection contre les agents extérieurs sont très immatures.

- La sécrétion sébacée est plus faible

- Le système de fabrication de la mélanine et des pigments s’accroît lentement au fil de la croissance

- La peau de l’enfant très fine arrête très mal les rayons du soleil

- Les mécanismes de thermorégulation imparfaits aux premiers mois de la vie l’exposent aux chocs thermiques et à l’insolation

REGLES D’EXPOSITION SOLAIRES CHEZ L’ENFANT

Règle 1

Pas d’exposition au soleil avant 6 mois ceci inclut les ballades sur glaciers avec bébé dans le sac à dos

Se renseigner sur les altitudes à ne pas dépasser. Celles-ci sont codifiées

Règle 2

Le bébé reste constamment sous le parasol ou sous l’auvent du sac à dos de plus il doit boire toutes les ½ heures

Règle 3

Pas d’exposition même sous parasol dans la tranche 11h à 17h risque important de coup de chaleur

Règle 4

Tolérer les jeux dans le sable mais avant  9h ou après 18h  et sans les mettre tout nus car vous les exposez au différentes contaminations de contact.

Règle 5

Vêtements légers (une seule épaisseur )

Règle 6

Exposition dos tourné au soleil levant ou couchant avec port d’un chapeau et de lunettes de soleil de bonne qualité

Règle 7

Si l’on protège tous les enfants de 0 à 18 ans avec un filtre UVB  de coefficient 15 appliqué sur tout le corps et renouvelé à chaque exposition  78% des cancers de la peau  pourront lui être évités lors de sa vie d’adulte


REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

CONSEILS DE LECTURE

Ce document est un condensé du Que sais-je n° 3011  intitulé

 Le soleil et la peau du Dr Rossant (dermatologue)

et d’un article extrait du N° 69 de la revue Fondamental intitulé Attention soleil de Juillet 95

La connaissance du type de rayonnement auquel on est soumis et de son phototype est incontournable pour comprendre les effets bénéfiques et nuisibles du soleil ainsi que la fin de  l’article à partir du chapitre La protection contre le soleil , jusqu'à la fin du document.

retour accueil